Photos du concert du 6 juin 2019


PLACE AUX JEUNES DANS L’ AGGLOMERATION

 

 

 

                Ce mardi 06 juin, deux intervenants du Grand Annecy se sont rendus au Lycée Gabriel FAURE afin de recueillir l’avis et le point de vue des jeunes vivant dans la région. Le but étant d’investir les jeunes et ainsi leur faire comprendre que leurs avis sont nécessaires à l’évolution de leur cadre de vie. Divers sujets ont été abordés tels que les mobilités, représentant un enjeu majeur. En effet, la plupart des élèves s’accordent sur le fait que ce service n’est pas toujours à la hauteur de leurs attentes ; notamment en terme de fréquence et d’efficacité. Par la suite, un rapide sondage a été réalisé afin de connaitre les projets d’études des élèves, la majorité d’entre eux ne souhaite pas rester en Haute-Savoie, la filière de leur choix n’y étant pas proposée. Annecy victime de son succès, attire chaque année de plus en plus de touristes et d’habitants. Cet afflux de riverains et frontaliers entraine de nombreux désagréments liés aux trajets routiers. Des propositions plus durables ont été émises pour remédier à ce problème tout en respectant l’environnement, les élèves semblaient tous préoccupés par le manque d’éco-responsabilité des décisions prises par les élus.

 

Les représentants du Grand Annecy invitent les lycéens à participer au débat concernant le Grand Annecy  qui aura lieu le 2 juillet à l’Impérial Palace en présence des élus de la région, le but étant de montrer l’investissement des jeunes dans la vie politique.

 

Eléonore et Juliette

 

06.06.19

 



Journée GAIA

 

Journée Gaïa

 

 

 

Le 14 mai 2019 s’est déroulée au Lycée Gabriel Fauré la journée Gaïa préparée par Jean-Marc Petrod et Catherine Hamelin de 9h à 13h. Depuis plusieurs années, cette journée a pour but de sensibiliser les jeunes à l’écologie grâce à des ateliers mis en place et tenus par les élèves eux-mêmes, tels qu’un vide dressing ou encore l’élaboration et la dégustation de soupes. Malheureusement, n’ayant pas assez de classes inscrites, les organisateurs ont dû annuler certains stands.

 

Étant en classe de ES/TMD, nous avons eu la chance d’assister à la projection du film documentaire « Futur d’Espoir » réalisé par Guillaume Thébault en 2015, qui a d’ailleurs remporté le prix Greenpeace en 2017. Du haut de ses 17 ans, ce lycéen suisse avait comme objectif la réalisation d’un projet sur un thème qui lui tenait à cœur. Pendant 8 mois, il a donc arpenté la France à l’aide de son vélo pour interviewer diverses personnes afin de réaliser un film sur l’agriculture. Depuis la sortie de son documentaire, il participe à des débats organisés après les projections comme au cinéma du Mikado à Annecy par exemple.

 

Enfin, la classe de première ES2 s’est rendue à la présentation / débat au sujet de la Gentiane, monnaie locale complémentaire et citoyenne. Celle-ci a pour but de relocaliser et dynamiser l’économie réelle, mais aussi de réduire l’impact économique ; on peut la qualifier de monnaie solidaire. Elle contribue à la préservation de l’environnement en privilégiant les circuits courts. Mise en circulation dans la ville d’Annecy en printemps 2018, la Gentiane est un complément à l’euro (1€ vaut 1 gentiane). Pour s’en procurer, il existe 3 « bureaux de change » qui sont en fait les locaux de l’association. 24000 gentianes ont été imprimées et sont en circulation dans la ville et utilisables dans les entreprises adhérentes.

 

 

 

23 mai 2019

 

Pauline, Julie, Angélique et Cassandre

 




 

Sentinelles et Référents

 

 

On vous éclaire sur ce projet anti-harcèlement

 

 

Qui sont-ils ? Ce sont 11 élèves et 6 adultes ayant participé à une formation avec un psychologue.

 

Que font-ils ? Les Sentinelles cherchent à comprendre le phénomène de harcèlement ainsi qu’à accompagner les personnes ayant besoin d’aide au lycée.

 

Les Référents approfondissent la relation avec les personnes à accompagner.

 

Pourquoi ? Environ 10% des élèves français sont victimes de harcèlement et d’isolement scolaire.

 

Comment ? Plusieurs installations seront mises en place : une permanence d’écoute (entre midi et deux) où chacun pourra venir se confier, discuter et recevoir une aide sans être jugé. Des boîtes aux lettres seront également placées dans quelques endroits du lycée pour recueillir des propositions ou des signalements.

 

Ce projet est adressé à toutes les personnes qui se sentent seules ou victimes de violences verbales ou physiques et qui ont besoin d’être écoutées.

 

Adresse email : sentinellesfaure74@gmail.com Instagram : sentinellesfaure74

 

 

 

Elise et Manon

 


La journée égalité filles/garçons

 

    Le jeudi 11 avril de 11h à 15h30, le lycée a organisé une journée afin de casser les clichés filles/garçons. Le dress-code de cette journée est : « une touche de rose ». Des affiches réalisées par des élèves sont affichées dans le hall et dans les couloirs du lycée, de nombreuses activités et stands sont aussi installés. Plusieurs élèves et professeurs sont à l’origine de ce projet mené depuis 2 ans maintenant, par une documentaliste : Mme Schwartz, un surveillant : Lionel ainsi que des élèves de terminale ST2S.  Plusieurs associations sont présentes telles que « Osez le féminisme », « La cause des femmes », « Le Planning Familial », « l’Assemblée des femmes », « Nous toutes », qui organisent des débats en salle polyvalente et en salle de réunion. Des femmes entrepreneuses et managers sont également présentes à cette journée et organisent des meetings.

 

 Lina, Lise et Manon

 

 

Divers stands étaient installés dans le hall du lycée ou dans les couloirs de 11h00 à 13h30. Les organisateurs étaient soit extérieurs au lycée, soit des élèves et des professeurs. L’accès était totalement libre et plusieurs des activités proposées étaient interactives.

 

Par exemple, en allant sur le terrain, nous avons participé à un sondage pour découvrir la réalité de l’orientation professionnelle entre les hommes et les femmes de nos jours. Nous devions mettre une bille dans la bouteille de notre sexe qui correspondait au métier qui nous intéressait.

 

De plus, une vidéo défilait sur plusieurs ordinateurs montrant une interview réalisée par des élèves de terminales ST2S qui interrogeaient des passants et des membres du lycée sur les stéréotypes filles/garçons.

 

Puis, de 13h30 à 15h30 dans des salles de réunion, de nombreuses classes inscrites préalablement ont eu la chance de rencontrer des entrepreneures pour échanger sur leurs parcours ou de participer à une table ronde en salle polyvalente pour débattre sur le thème : « Comment les clichés sur les femmes et les hommes affectent-ils notre société ? Comment y remédier ? ».

 

 

 

 

 

Manon, Lina, Lise, Pauline et Julie

 


Midis Kultes : Le bilan

 

 

 

La semaine dernière pendant deux jours consécutifs (jeudi 28 et vendredi 29 mars), les élèves du Lycée Gabriel Fauré ont organisé des midis Kultes qui ont rassemblé des centaines d’élèves entre 11h et 14h30.

 

Il y a plus de 10 ans, le concept des Journées Kultes a vu le jour à l’aide de la MDL puis s’est transformé en Midis Kultes depuis 2 ans.

 

Cette année, le thème était la vie en 2119. Pour ce faire, la MDL (Maison Des Lycéens) a mis un planning en place avec de nombreuses activités telles que :

 

- un escape game

 

- des concerts (avec des musiciens et des danseurs du Conservatoire)

 

- des projections de films réalisées par la section cinéma

 

- des ateliers photo, maquillage, graffiti ou éloquence

 

- un défilé du CFA coiffure

 

- un concours de déguisements.

 

Pour clôturer ces deux midis, une tombola a été organisée afin de récolter des fonds pour la MDL en plus de la buvette proposant un large choix de produits à 1 euro !

 

L’ambiance était au rendez-vous à chaque coin du lycée.

 

Nous attendons avec impatience le renouvellement de cet événement l’année prochaine avec un nouveau thème et des nouveaux concepts !

 

 

 

Pauline et Julie

 





 

Immersion à TECHNO’LAC

 

 

 

Ce mardi 29 janvier, nous avons visité le Campus TECHNO’LAC au Bourget-Du-Lac pour la journée du lycéen.

 

 

 

A notre arrivée, une intervenante est venue nous accueillir afin de nous faire parvenir des indications pour assurer le bon déroulement de cette matinée pour certains, et de cette journée pour d’autres. Des stands ont été mis en place, stands qui nous présentaient différentes voies, différents débouchés et différents horizons. Pour notre part, les stands que nous avons visité concernaient principalement les diverses filières du droit, comme le droit notarial, de l’administration des collectivités territoriales, du public et du privé. Dans un second temps, nous avons eu des conférences d’une trentaine de minutes qui ont été animées par des professeurs du campus, ce qui nous a permis d’être confrontées à la vie que mène un étudiant à la FAC. Cette journée a été très enrichissante pour nous, elle nous a permis de nous orienter pour nos études post-bac, et d’y voir plus clair.

 

 

 

Maryam

 

ChaÏma